La Division de Cavalerie Provisoire

La tombe des cuirassiers à Remy – 1914



Les cavaliers qui avaient combattu à Remy faisait partie de la division de Cavalerie provisoire (DCP) formée le 29 aôut, avec les escadrons les moins épuisés des trois divisions du Corps d’armée de Cavalerie aux ordres du général Sordet.

Que savons nous de cette Division de Cavalerie Provisoire ?

Le corps de Cavalerie venait de faire une terrible retraite. Parti de la Meuse le 16 aôut, il avait combattu dans la région de Fleurus pour aider l’armée belge en grande difficulté puis couvert la retraite des armées françaises et anglaises depuis la région de Charleroi jusque Chaulnes dans la Somme.

La division provisoire est organisée à Guerbigny près de Roye. En plus des escadrons de cavalerie, elle compte des batteries d’artillerie et le reste des bataillons de cyclistes des trois divisions. Elle reçoit l’ordre d’assurer la liaison entre la sixième armée française et l’armée anglaise qui retraitent vers Paris et la Marne.

* Le 30, la division retarde la progression des allemands autour de Roye et se replie, la nuit tombée, à Estrées Saint Denis.

* Le 31, la division se porte graduellement vers Pont Sainte Maxence au contact à Longueil Sainte-Marie avec la cavalerie anglaise.Témoin de cette proximité la tombe de ce dragons anglais au cimetière de la commune voisine de Monchy Humières. ==>

* Le 31, la division se porte graduellement vers Pont Sainte Maxence au contact à Longueil Sainte-Marie avec la cavalerie anglaise.

Témoin de cette proximité la tombe de ce dragon anglais au cimetière de la commune voisine de Monchy Humières.

* Toutefois, le 1er septembre, les allemands réussissent à franchir l’Oise vers Verberie et surprennent les anglais à Néry-Saintines Ils menacent de rompre la liaison entre les britanniques et la droite de la 6ème armée française établie à Sacy. Les cavaliers contre attaquent vers Verberie et font sauter le pont. Cette action retarde la progression allemande.

* Le 2 , la division combat dans la forêt d’Ermenonville. La situation des armées alliées est critique et après une journée complète de combat elle recoit l’ordre de ce diriger vers Rouvres pour boucher le trou laissé par les Anglais qui se replient

* Le 3, la division aidée par quelques éléments de la garnison du camp retranché de Paris se déploie dans ce secteur. C’est là que le général Cornulier s’attend à être attaqué au Nord, constate un fait capital: le glissement vers le Sud Est des colonnes allemandes.
La bataille de la Marne va commencer…

C’est donc dans au cours de ces mouvements d’armée très rapides que prend place la rencontre des cavaliers français et allemands dans les rues de Remy.

__________________________

Illustrations

Cuirassier Ete 1914
Unité de cuirassiers se préparant à la mission
Cuirassier secouru
Officier Cuirassier
Cuirassier
Cuirassier posant chez le photographe
Cuirassiers tirant avec leur carabine

_____________

Soldats morts dans les rues de Remy en Septembre 1914:

Marechal des logis A.BRUYNEEL

___

Brigadier A.LEMELLE
Cavalier J.DEHU
Cavalier J.MARTIN

____

Cavaliers allemands comme ceux

qui se sont battus dans les rues de Remy

___________________

_________________