L’histoire de Remy et des vétérans américains
connue à travers le monde



L’histoire de l’amitié entre Rémy et les vétérans américains (la destruction du village et la mort du pilote Lee Houston Braly, la restauration des vitraux grâce aux vétérans, le retour d’une partie de l’argent vers les victimes du World Trade Center) a fait l’objet de nombreux articles ou de reportages.

Dans le Wall Street Journal, le 11 novembre 1996

C’est ainsi que l’histoire est parue dans des journaux français mais aussi américains, au Texas, en Californie à la une de la version internationale du Herald Tribune.

Dans le New York Times, le 29 juillet 2000
Au Texas, en Mai 2002

Elle a fait l’objet de reportages sur France 2 et France 3 sur TF1 et sur les chaines américaines telles que CNN ou ABC news.

La commune a aussi reçu de chaleureux messages de félicitations. Cette attachante histoire a été relayée par le Reader Digest et c’est ainsi qu’elle a été diffusée en anglais, en français en italien, en chinois, etc…


La version chinoise

Attention cela se lit de la droite vers la gauche …

La version française (extrait)


Et aussi des parutions dans:

le Anniston Star from Anniston, Alabama, Le 9 Novembre 1995,
le Chicago Tribune, Illinois, le 3 juillet 1996,
le San Francisco Gate, Californie, le 11 Novembre 1996,
le Los Angeles Times, Californie, le 11 Novembre 1996,
le Xenia Sunday Gazette, Ohio, le 19 Septembre 1999,
le Hartford Courant from Hartford, Connecticut, le 21 Novembre 1999,
le News-Press de Fort Myers, Floride, le 26 Juillet 2000
le New York Times, New-York, le 29 Juillet 2000,
le Baltimore Sun, Maryland, le 30 juillet 2000,
L’Orient, le Jour, Liban, le 2 aout 2000
le Brady Standard, Texas, le 24 septembre 2002
le Brady Standard, Texas, le 15 novembre 2002

C’est dire combien l’histoire de ce pilote américain et des liens avec Remy a fait parler d’elle.


Logo de l’association américaine Windows for Remy

______________________________________________________________________

Notice parue dans un journal américain:

Houston Lee Braly, Jr. était le premier de 5 enfants nés de l’union de Houston Lee Braly, Senior avec Vonna Violet Quick. Il a grandi dans un cadre rural à 10 km de Brady, au Texas. Au début de son implication dans la Seconde Guerre mondiale, Houston Lee rejoignit l’Army Air Corps, où il rencontra son nouvel ami et compagnon, le lieutenant Ray Blaha, qui demeura son compagnon jusqu’au jour de sa mort. Après sa formation, il a été affecté au pilotage du Mustang P51D sn: 44-13797 de la 383ème. Escadrille de chasse, stationnée à Honington, en Angleterre. Le 2 août 1944: jour J + 56 jours, le lieutenant Braly effectuait une patrouille de routine de la France occupée lorsque son avion a repéré et attaqué un train garé à côté du petit village de Remy. Attaquant à une altitude de 300 pieds, la queue du P51 du lieutenant Braly a été arrachée par l’explosion du train  et il s’est écrasé dans le village. Son corps fut récupéré par les Français et inhumé dans le cimetière de l’église du village et sa tombe était constamment couverte de fleurs jusqu’à ce qu’il soit exhumé et retourné dans sa ville natale de Brady, au Texas, pour y être enterré de nouveau. La force de l’explosion a été ressentie par la couverture aérienne de 4 P51 Mustang volant à 10 000 pieds et a endommagé tout le village de Remy, notamment en soufflant les vitraux de l’église du XIIIe siècle.