Les maisons en brique et pierre


Les maisons en brique et pierre sont les plus représentatives du pays Compiègnois. Elles datent du XVIIIème siècle.

Elles sont situées dans la plaine d’Estrées, à Grandfresnoy, Francières, Avrîgny, Canly, Chevrières, Le Meux, Le Fayel, Epineuse, Jaux, Estrées-Saint-Denis … où elles témoignent du savoir-faire local – sculptures, motifs divers, dessins dans l’appareillage des briques et des pierres, modénatures …

En milieu urbain : ces constructions ont deux niveaux.En milieu rural, elles présentent des formes plus allongées d’un seul niveau.

Certaines granges sont en brique et pierre avec un porche habillé d’un encadrement en pierre très soigné et daté. Ces matériaux se marient aisément avec les couleurs des végétaux.

___

Si les murs sont en brique, les encadrements de baies, les linteaux, les appuis de fenêtres, les lucarnes, les harpes, les bandeaux, les corniches, les rampants de pignons peuvent être en pierre de taille.

Des épis de faîtage, ornements placés au point le plus haut des pignons, dans le prolongement ou coiffant le poinçon, sont remarquables : souvent en pierre, cet épi s’appelle aussi fleur du maçon et existe depuis le moyen-âge.

Les murs des maisons en brique et pierre sont appelés murs composites : il s’agit de murs de blocage avec parement de moellons coupés par des cordons de brique stabilisant la maçonnerie. Inversement, il y a aussi des nervures de pierre de taille avec tapisserie en brique. Ces parements nobles sont destinés à rester apparents.

Les pignons brique et pierre sont courants dans le pays Compiégnois. Si la pierre utilisée est tendre comme la craie elle est protégée par un rampant qui peut être de brique : le couteau picarci. La brique est disposée à 450 en dents de scie ; le corps du pignon est souvent un montage de brique et pierre alter- nées. La jonction avec la toiture est faite avec un solin au plâtre ou au mortier bâtard.

___

Les matériaux utilisés de cette façon sont parfois mis en oeuvre avec moins d’ordonnancement et laissent apparaître une certaine part de poésie dans l’agencement des briques et des pierres. Les soubassements sont montés en brique pour assurer une meilleure protection des murs.

___

Pour un ravalement réussi, il est conseillé :

d’utiliser, pour un mur composite, des matériaux identiques ainsi qu’une mise en oeuvre similaire à l’existant pour garantir le caractère du patrimoine local,
d’éviter une exécution trop criarde et l’emploi de matières étrangères au mur pour une meilleurs harmonie et une bonne compatibilité des matériaux,
de respecter la forme, les dimensions et la nature des pierres utilisées, moellon ou pierre de taille, calcaire ou craie,
de réaliser des joints à fleur du matériau en épousant la forme du moellon,
d’employer des mortiers de chaux grasse arasés au nu du parement.

Les briques sont :

  • anciennes orangées,
  • de tons rouges,
  • silico-calcaire (teintes beige ou blanche),
  • vernissées (de toutes les couleurs).

Les murs de clôture sont de caractère identique aux murs d’habitation, réalisés avec les mêmes matériaux et appareillages. Le détail des ouvrages est soigné.

__________________________________

Avec l’aimable autorisation de l’APC (Association du Pays Compiègnois)